Echos de campagne

echo-700

Retrouvez chaque semaine les chroniques de Michel, Catherine, Arnold, Gilles… Quatre habitants de Sevran, de quartiers différents, aux parcours riches et divers, apporteront chaque semaine leur point de vue sur la vie à Sevran et la campagne municipale.

Michel Prin…qui ne le connaît pas? Figure de la ville, ancien maire-adjoint et conseiller général de Sevran, élu communiste proche des habitants. Sa passion sans borne pour l’histoire et la généalogie en fait un des meilleurs connaisseurs de Sevran. Amateur de photographie (de nombreuses années de travail et de syndicalisme aux usines Kodak, ça ne s’oublie pas!), il nous fera découvrir à chaque chronique un épisode de l’histoire de Sevran dont il a été acteur ou témoin, en lien avec l’actualité.

Catherine Blanchet est venue s’installer à Sevran il y a 25 ans, avec son mari pour avoir des enfants dans notre coin de Seine-Saint-Denis, malgré les mises en garde de son entourage (véridique). Elle y a trouvé ce qu’elle cherchait : un cadre de vie nature, un environnement culturel et social d’une incroyable richesse dont ses enfants ont profité en fréquentant les écoles de la ville. Éditrice de formation, elle nous apportera son regard décalé sur la vie quotidienne des nombreux Sevranais qui, comme elle, connaissent les journées de travail sur Paris allongées par les éprouvants trajets en RER B. Bref, la difficulté de concilier vie de famille et vie professionnelle, tout en s’engagent dans la vie de la cité.

Arnold Makwo est une figure reconnue des Beaudottes, par son engagement au service des autres. Comme beaucoup de jeunes des quartiers, il a connu les galères pour rentrer sur le marché du travail malgré ses études. De ce parcours, il a fait un atout, en devenant…professionnel de l’insertion. Aider les autres à trouver un emploi, c’est désormais sa mission! Ce n’est pas tout : il a lancé il y a un an son association, avec pour but de fédérer tous les quartiers de la ville. Avec des centaines de jeunes aidés et accompagnés, c’est déjà une réussite! Il chroniquera pour nous la vie aux Beaudottes et son engagement dans cette campagne.

Gilles Boitte, un Sevranais atypique et attachant. Trente ans de carrière dans l’imprimerie, élu très actif des parents d’élève pendant quinze ans, des responsabilités syndicales où ses qualités de négociateur sont remarquées, et en même temps, un engagement jamais démenti dans l’éducation populaire,… le goût du débat d’idées et du contact humain est chez lui une seconde nature. Un temps déçu par le fonctionnement des partis, il a été rattrapé par la politique lors de la formidable mobilisation contre le traité européen en 2005 ; il y rencontre Clémentine Autain. C’est un amoureux de Sevran et de son quartier des Trèfles qui nous apportera dans ses chroniques un regard militant sur cette campagne.

EPISODE 13 : Retour en arrière sur la Résistance à Sevran

Par Michel PRIN Depuis de nombreuses semaines, vous avez suivi mon parcours militants depuis mon arrivée à Sevran. Tout en continuant mon récit, je vais faire un retour en arrière sur la période de la Résistance avant de reprendre l’histoire de Sevran depuis son origine. Pourquoi ? Dans l’épisode précédent,Lire la suite…

EPISODE 12 : DE 1977 à 1983, LE PREMIER MANDAT DE L’UNION DE LA GAUCHE

Par Michel PRIN Cette première mandature avec Bernard Vergnaud (1977-1983) comme maire communiste d’une équipe d’union de la gauche marque un grand changement dans Sevran. Voir les épisodes précédents. Nous passons de « Village » à « Ville », même si le nom de village restera employé par les habitants du nouveau quartier pavillonnaireLire la suite…

EPISODE 11 : GAGNER L’ELECTION, PUIS TENIR SES ENGAGEMENTS

Par Michel PRIN Résumé de l’épisode précèdent : Nous en étions à l’élection de Bernard Vergnaud et la liste d’union de la gauche le 13 Mars 1977.    Après les bons moments où l’on savoure sa victoire, il fallait que les 31 nouveaux élu(e)s se mettent au travail. Le week-end qui suiviLire la suite…

J’aime ma banque, Kodak et le bonheur à Sevran ou une Parisienne qui ne retournera jamais à Paris !

Par Catherine Blanchet « Sevran, l’une des villes les plus pauvres de France, où un fait divers lié à la drogue chasse l’autre ». Cela fait des dizaines de fois que, comme vous, j’entends ça ou que je le lis. C’est tellement mieux de ne parler que de ce quiLire la suite…

EPISODE 10 : LES ELECTIONS MUNICIPALES DE 1977

Par Michel PRIN Après les élections cantonales de septembre 1973, la carte politique de Sevran n’est plus comme avant, la ville non plus. La cité de Rougemont est terminée de même que l’hôpital René Muret. Mais aussi la cité des Beaudottes (que nous appelons aujourd’hui les anciennes Beaudottes), et laLire la suite…

EPISODE 9 : LES ELECTIONS CANTONALES DE 1973

Par Michel PRIN Les Sevranais étaient de plus en plus nombreux à manifester leur mécontentement. Le chantier de la ligne SNCF de Roissy avait des conséquences désastreuses avec l’effondrement de pavillons, l’affaissement ou les fissures dans les quartiers de l’église, des marais et de Perrin. Le chantier de Rougemont avaitLire la suite…

Petits mensonges, volume 1 : la fausse annonce du commissariat de plein exercice

Par Gilles BOITTE Nous publierons d’ici fin mars plusieurs exemples de désinformation par lesquels le maire de Sevran utilise le journal municipal pour tenter d’améliorer son bilan. Aujourd’hui, cet article de janvier 2013 qui annonçait « très prochainement » « un commissariat de plein exercice »… Une édition spéciale du « mensuel d’informations locales » publiéLire la suite…

EPISODE 8 : A SEVRAN, LES MUNICIPALES DE 1971 APPROCHENT…ET LES CANTONALES VONT SUIVRE

Par Michel PRIN Les élections municipales de 1971 approchaient. Les nouveaux Sevranais arrivaient dans de nouveaux logements au milieu de chantiers non terminés. La cité Rougemont n’était même pas terminé que démarrait d’autres cités nouvelles sur les terres des Beaudottes et de Montceleux, deux autres anciennes fermes sevranaises. Le MaireLire la suite…

RER B, Marché, Propreté : Heureusement qu’il y a les élections !

Par Gilles BOITTE   Tout à coup, Stéphane Gatignon se préoccupe des transports publics. En tant qu’élu depuis 2010 au Conseil régional, qui a la responsabilité des transports, Stéphane Gatignon aurait pu agir pour demander l’amélioration du RER B, mais il ne s’est pas réellement investi sur ce dossier essentielLire la suite…

EPISODE 7 : DE LA LUTTE SYNDICALE DE 1968 AUX ELECTIONS MUNICIPALES DE 1971 POUR L’AVENIR DE SEVRAN

Par Michel PRIN Mai 1968 est fini, c’est la victoire. Après 3 semaines de grève, avec occupation de l’usine, que ce soit à Westinghouse, ou à Kodak-Pathé (lire mon article dans la revue de la SHVS, n° 17 d’octobre 2008, encore disponible), c’est l’heure du bilan. Mon taux horaire passeLire la suite…